Quelle coiffure à 50 ans ?

Bon vendredi mes bigoudis,

La question qui revient assez souvent dans la bouche d’une jeune quinqua : faut-il que je coupe mes cheveux ? Sous entendu : comment gagner 10 ans sans tomber dans la caricature de la nana qui se la joue djeuns avec des cheveux de 1km de long ?

Chapeau bas à cette génération de femmes qui ont connu la permanente choucroute de Olivia Newton John, le brushing surdimensionné de Farrah Fawcett, le gaufré crépouillé de Madonna, la frange choupette décolorée de Stéphanie de Monaco ou encore la terrifiante coupe mulet de Bonnie Tyler ! Intrépides les quinquas 2016, pour avoir osé porter le pire du meiileur de la mode des années 80 ! L’avantage avec ces aventurières de l’extrême, c’est qu’elles sont ouvertes à tout, elles osent tout, elles veulent tout, capillairement parlant !

Comment faire 10 ans de moins ?

Le choix de la coupe est déterminé par les traits du visage. A partir de la cinquantaine, les expressions du visage changent. La peau est plus marquée, surtout aux niveau des yeux et sur le contour du visage. La coiffure va permettre d’apporter un effet rajeunissant en replaçant les volumes aux bons endroits selon que le visage se creuse ou se relâche.

Visage longiligne

Un visage longiligne est un visage qui a perdu du volume de partout : cernes plus creusées, lèvres affinées ou encore sillon naso-génien abyssal ( joues en bernes ), donnent un air triste, terne ou fatigué aux plus dynamiques working girls. Rien de pire que des cheveux longs pour accentuer le côté femme au bord du burn out ! Mon conseil : une coupe courte façon “faux court” pour redonner du volume sur le dessus de la tête et les côtés. Si la silhouette est fine, on hésite pas à couper encore un chouia pour un style garçonne. Je recommande de conserver des contours effilés pour garder une ligne féminine.

faux court

Visage relâché

Un visage relâché est un visage affaissé par un “glissement” des volumes vers le bas : ovale du visage plus flou, joues moles ( beurk ) ou encore paupières en bernes ( re-berk ! ) donnent un air plus lourd et plus rond au visage. Porter des cheveux au delà des épaules risque de “tasser” la silhouette et de faire apparaitre un cou plus large et plus court. Mon conseil : des longueurs qui frôlent légèrement les épaules histoire de planquer ce menton devenu trop imposant ! Le bon choix : une base de carré avec un dégradé pour alléger ces traits empâtés !

carré dégardé

Frange ou pas ?

Passé la cinquantaine, on met le paquet sur toutes les astuces beautés pour planquer tout ce qui rend moins jolie. Seule une bonne piquouse de toxine botulique peut venir à bout de la fameuse ride du lion ( la ride entre les yeux, Grrr )! Alors si la traque de la bête vous effraie, optez pour une frange multi-fonctions savamment dosée. Elle permet de cacher les rides du front et de donner un effet volume. Coupée en biais, une frange donne un style graphique à une coupe courte. Effilée, elle assure une allure chic et élégante sans en faire trop. Je déconseille la frange droite au milieu du front ainsi que les franges épaisses, il vaut mieux miser sur la légèreté et l’effet naturel.

Alors oui, chers bigoudis, à 50 ans : on coupe ses cheveux, on porte du rouge à lèvre et on sourit à pleines dents !

Comme moi, vous avez osé porter le pire du meilleur de la mode des années 80 ?! Venez partager votre aventure capillaire dans les commentaires !

Crédits photos Getty images

Recherches utilisées pour écrire ce billet :contour du visage relâche, coupe courte femme visage creusee
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *