Osez couper avec mon ELLE de la semaine

Salut les beautés,

Nan, ce n’est pas le joli minois de la divine Nathalie Portmann qui m’a happé cette semaine, mais bel et bien le gros titre en lettres fluorées de mon magazine ELLE : OSEZ COUPER ! Il n’en fallait pas plus pour que je passe mon hebdo à la moulinette pour analyser, décortiquer et m’inspirer de la rubrique SPÉCIAL CHEVEUX.

Je survole rapidement le contenu pour me précipiter à la bonne page du reportage… Je rencontre des Beauty Boys… des gars qui font le buzz en se maquillent mieux que la Kardashian. J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer le phénomène lors d’une navigation intempestive sur YouTube. Je me demande si entre les hipsters tous poils dehors et les beauty boy, la gente masculine “basique” existe encore ?!

Puis, je passe en revue l’astro chinoise, au cas où 2017 m’apporterait amour, gloire et beauté ! Allez, on se dit tout, je suis chien !… Bon parait que ça va évoluer en souplesse, ça tombe bien, moi la routine ça m’ankylose comme le chocolat ! Je feuillète quelques pages de mode avec plein de fringues en tweed dedans. Parfait sur le mannequin qui virevolte à travers la campagne sarthoise, mais qui sur toi te donnera 15 ans de plus les nuits où tu as mal dormis !

Et me voilà enfin à la rubrique tant attendue, puisqu’il parait que ça va couper fort !

Osez couper

L’INTRO

Je découvre la top modèle Toni Garrin, toute voilure chevelure délicieusement caramélisée au vent, l’œil déterminé à se faire raccourcir par une main équipée d’une paire de ciseaux qui j’en suis sûr ressemble fort à un accessoire du bureau de la rédac ! Et j’apprends que ce n’est autre que le brillantissime coiffeur hairstylist DAMIEN BOISSINOT qui va opérer sous mes yeux ébahis des transformations remarquées et je l’espère remarquables puisque je m’apprête à tourner la page…

Carre working girl

1# UN CARRÉ WORKING GIRL

Tadammm ! Même avec 20 cm de longueur en moins, la jolie rousse est toujours aussi sublime et sans l’ombre d’un œil rougis par le sacrifice capillaire ! Damien Boissinot propose deux versions de coiffage pour ce CARRÉ WORKING GIRL. Une coupe tout terrain parfaite pour une citadine branchée comme toi coquette ! J’avoue préféré le coiffage façon WOB avec ces mouvements de cheveux à moitié froissés que la version ultra lisse qui donne un air de déjà vu. Oui, je sais, ça fait un peu blasé même si c’est un maestro de la coiffure qui l’a réalisé ! Certes le carré est techniquement impeccable, mais l’esprit faussement WAVY est plus dynamique, moins figé et parfaitement dans la tendance. Un carré pratique qui s’adapte à tous les visages même si on n’est pas mannequin ou coutumière du red capet ! De plus Damien Boissinot donne ses petites astuces pour bien réaliser la coupe comme garder “discrètement” plus de longueurs sur l’avant pour qu’il soit bien droit. Et aussi réaliser le froissage avec le diffuseur la tête vers le bas et une bonne quantité de mousse de coiffage THE produit coiffant irremplaçable, intemporel, indétrônable !

profil rock

#2 UN BOB BRIT

La deuxième coupe va te transporter de la campagne sarthoise au quartier branchouille de Shoreditch à Londres toujours avec ta jupette en tweed ! Un avant/après qui m’a beaucoup plu tant par la transformation radicale que par la performance et ce n’était pas gagné. Avant : des cheveux jusqu’au-dessus de la poitrine à peine dégradés et bouclés à souhait. Après : un PROFIL ROCK avec des mouvements très maitrisés et une coupe bien ajustée. J’adoOore ! BOB BRIT est une coupe courte façon boule avec des contours assez flous pour garder la forme des boucles. Ici pas de tour d’oreille ni de nuque rasée malheureuse ! Mais un style ingénue très BRITISH sous un faux air angélique. Toute la subtilité repose sur la manière de coiffer et de placer les boucles.

Pour la version ROCK, Damien Boissinot a texturisé les cheveux avec un coiffant à mémoire de forme puisqu’il permet de “travailler la chevelure plusieurs fois jusqu’à obtenir le fini souhaité”. Et oui beauté, les cheveux c’est une matière qui se travaille et pas qu’un peu ! Le secret pour réussir ce PROFIL ROCK est de garder de la souplesse sur les pointes et de plaquer les côtés pour “éviter l’effet tête de lion”! Grrr !

bob brit

Damien Boissinot dévoile tous ses conseils pour éviter le pire à savoir se trimballer avec la coiffure des années 80 de ta grand-mère ! Le coiffeur créateur recommande de “garder 4 à 5 cm de longueur et d’effiler les cheveux pour qu’à la repousse le volume reste anarchique et que les cheveux ne s’aplatissent pas sur le crâne”. Voilà qui va réconcilier plus d’un coiffeur avec les cheveux bouclés ! Ici encore, deux coiffages sont suggérés pour varier les plaisirs de ton quotidien jolie coquette ! Un bouclé BABY-DOLL façon free style limite coiffage naturel. Les cheveux sont savamments préparés avec un essorage à la serviette sans frotter pour ne pas casser les boucles et séchés au diffuseur. On laisse tomber la fameuse mousse à tout faire pour privilégier une crème spéciale boucles à appliquer sur cheveux mouillés pour définir les mouvements et éviter l’effet choucroute !

Pour conclure…

J’ai adorée cette rubrique bien que je sois tout de même restée sur ma faim. Juste deux coupes c’est un peu court pour une gourmande de coiffure comme moi ! J’ai beaucoup apprécié que Damien Boissinot dévoile tous ses petits secrets de coiffeur, ce n’est pas courant pour un Hairstylist et c’est toujours bon à prendre. Se sont souvent les petits détails qui font toute la différence sur la réussite d’une coiffure.

Je m’attendais aussi à une chronique plus longue puisque la couv m’avait alléchée avec son accroche : “Pourquoi changer de tête fait tant de bien”. Rien là-dessus, dommage. Les superbes réalisations de Damien Boissinot m’ont enthousiasmé et ça, c’est sûr, ça fait vraiment du bien !

Et toi beauté, prête à oser couper ?

Sources ELLE N°3710

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *