Coloration chocolat–étude de cas #1

Bon vendredi mes bigoudis,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de chocolat. Miam miam ! Cette coloration appétissante est très appréciée des femmes gourmandes de reflets chatoyants. Mais existe-il vraiment une coloration dite “chocolat” ? Pas vraiment, l’appellation “chocolat” est un terme plutôt marketing proposé par les grandes marques de distributeurs pour apporter du rêve à nos chevelures en manque d’inspirations  ! Du coup, une coloration chocolat devient un terme générique pour nommer un reflet plus ou moins calibré selon l’appréciation de l’œil de l’expert. Qu’on le fantasme noir, praliné, avec ou sans reflets noisette, une coloration chocolat exalte tous ses aromes sur une base de 4, soit un châtain.

coloration chocolat

Étude de cas #1 : base naturelle 1 ou 2

Le problème de cette étude de cas est : comment faire ressortir des reflets chocolats sur une base 1 ou 2, donc noire ou brune et avec moins de 50% de cheveux blancs ? La question parait toute bête, mais qui n’a jamais essuyé une débâcle face à un résultat proche du point mort malgré une préparation savamment dosée, une application dès plus académique et un temps de pose scrupuleusement respecté ? Et qui n’a jamais bidouiller un truc vite fait, là dernière, histoire de sauver cette chevelure en manque du résultat tant espéré ? Et pourtant, il s’en fallait d’un cheveu ! La cause du problème vient souvent d’un diagnostique trop rapide. En effet pour obtenir une base de 4 à partir d’un 1 ou 2, il faut impérativement éclaircir la base de 2 tons.

Solution 1 : une coloration d’oxydation

Seule une coloration d’oxydation permet d’éclaircir de 2 tons. Sauf qu’à partir d’un  4 ( châtain ), on perd 1/2 à 1 ton sur le processus d’éclaircissement. C’est à dire qu’en appliquant une référence 4/0 avec un oxydant 6%  sur une base de 2 ( brun ), on obtient une base de 3 ( châtain foncé ) et non de 4 ( châtain ). Pour optimiser son résultat, ii faut donc travailler avec un oxydant 9% et non 6%. De plus pour avoir une coloration régulière, il faut commencer l’application sur les pointes, puis sur les racines en commençant par l’arrière. Fastidieux !

Solution 2 : une coloration ton/ton

La coloration ton/ton n’a pas pour vocation d’éclaircir mais juste de sublimer une base naturelle et/ou apporter des reflets. Son avantage par rapport à une coloration d’oxydation est de ne pas rentrer dans un processus d’entretient régulier. Un choix mieux adapté quand on souhaite un petit changement de couleur sans prendre de “risque”. La coloration d’oxydation fait toujours un peu peur quand on se lance pour la première fois dans la couleur ! Alors comment parvenir au résultat chocolat souhaité ?

Coloration chocolat

Mon secret couleur : l’huile décolorante

Mon premier secret de couleur, pour obtenir une belle coloration chocolat, est de préparer la base avec une décoloration légère à l’huile. Trop souvent oubliée dans les back offices, l’huile décolorante est pourtant un produit super efficace pour amorcer un travail d’éclaircissement sans sortir l’artillerie lourde comme de la poudre décolorante. La référence dans ce domaine est l’huile éclaircissante Blondilane de l’Oréal. La formule a été dépoussiérée en 2015 est rebaptisée Blond Studio avec toujours une texture gel, sans ammoniaque et la grande nouveauté : sans odeur ! Merci Madame l’Oréal ! Elle permet d’éclaircir jusqu’à 2 tons en conservant des tonalités chaudes donc parfaite pour notre chocolat !

Blond studio

Ma seconde astuce couleur, pour obtenir un résultat vraiment naturel, est de travailler Blond Studio avec un oxydant 6%, toujours sur cheveux secs, en appliquant l’huile uniquement sur les longueurs et pointes avec un pinceau ou à la  bouillote. Cela permet d’obtenir un dégradé très fondu avec des pointes plus claires et des racines à peine éclaircies donc peut ou pas d’effet repousse ! Pour les cheveux longs, c’est encore mieux d’emballer les pointes dans du cellophane ou des feuilles thermiques. Pour obtenir un fond d’éclaircissement rouge/rouge-orange pas plus ! Je contrôle visuellement l’éclaircissement, environs 10 à 15 min, puis j’émulsionne sur les racines comme un shampoing 5 min. Après un  rinçage et un shampoing adapté, en moins de 30 min, la base est prête à recevoir sa dose de chocolat bien méritée par une coloration ton/ton !

☼ Shopping Blond Studio et un joli chocolat ici.

Fond eclaircissement

 

Ma dernière recommandation avant de vous lancer dans vos premiers essaies avec Blond Studio, l’éclaircissement à l’huile n’est réalisable que sur des cheveux naturels ! Voili, voilou, maintenant que vous connaissez le secret pour réaliser des belles colorations chocolats à partir de bases très foncées, venez partagez vos expériences ! J’en suis gourmande !  Mon kiff : le 64% avec noix de pécan ou zestes d’agrumes, ou les deux !

©Pixibay ©Plix

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *